Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 13:38

                "Tu n'es plus là où tu étais ,

            Mais tu es partout là où je suis."

                         Victor Hugo

 

Pourtant , à Jard, dans la maison de Marcelle, sur les sentiers boisés, ou le long des plages, c est moi qui suis partout là où tu es.

Pas un espace, que tu n aies foulé: pas un sentier forestier, sur lequel tu n as pas couru, pas une ruelle que tu n'aies pas arpentée.

Dans la maison, il n y a pas un meuble, pas un cadre, que tu n as pas déplacé, puis définitivement placé, pas une tasse, pas un vase, ni même un verre, dont tu n as pas choisi minutieusement l emplacement .

Je vais, là où je crois te trouver.

        Je t embrasse comme je t aime.

                       Mama show

 

 

 

PS: Fabienne ( tatie Fabienne) est venue " travailler" dans ton jardin. Elle a planté une agapanthe violette.

 

 

 

Plus près d'elle N.

Valérie et Jean Marc sont venus.

Ils ont déposé des fougères, comme tu aimes. Nous avons ajouté des roses rouges de chez Marcelle.

 

Plus près d'elle N.

J ai accroché deux photos de toi. 

Elles sont comme toi, dans le mouvement.

Maintenus par un ruban aussi rouge que vif, elles volent au vent.

 

Plus près d'elle N.

Mélissa a choisi le mot doux d Axel, que j ai retranscrit sur un galet.

Les mots doux de M. Poupet, de Margot et des Chemlyn ont trouvé leur place dans le jardin.

Plus près d'elle N.
Plus près d'elle N.
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 17:52

Vadrouille des deux vieux dans la Creuse

 

Une vadrouille de quelques jours dans la Creuse entre Aubusson ( lieu de la location), Gueret ( archives départementales), les alentours de Bosroger ( berceau des Ballet), et promenades dans les paysages limousins.

Pour jeter un oeil à la généalogie des Ballet, c'est  ici.

Pour le reste, c'est sur cette page. Je laisse la place aux photos.

 

Aubusson:

Aubusson-Pont qui enjambe la Creuse

 

 

Aubusson-Les ruines, le clocher, la lune.

 

 

Entre Aubusson et le lac de Vassivière:

 

La rigole du diable

 

 

Le pont de Senoueix

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 10:15

La Tite vadrouille dans le Nord

 

 

Hélène a choisi de débuter ses études secondaires à l’université de Lille 3, située à Villeneuve d’Ascq.

 

Université Lille 3

Nous avons donc passé 10 jours de vacances dans le nord, à nous « imprégner » des lieux.

Avant tout, nous sommes tombés sous le charme des « maison rouges ».

Une maison rouge

 

Nous avons bien sûr visité Lille à la recherche des meilleures gaufres, des meilleures bières et des meilleures frites. N’étant pas fans de bière à la base, on ne saurait indiquer les bons plans. Nous avons suivi les indications de nos coachs, les franco-belges Collette et Gérard et les Lillois Joëlle et Coudou. Côté gaufres, nous sommes évidemment allés manger les gaufres préférées du général du Gaule, à la pâtisserie Meert.

Vitrine de la pâtisserie Meert prise par Josette

 

Aussi chères que bonnes. Quant aux frites, nous avons suivi les indications de nos coachs Lillois, sachant que nos indicateurs belges nous ont appris que les meilleures frites se mangeaient en Belgiques, parce que frites dans la graisse de porc et non dans l’huile comme les frites françaises. Je le dis sans honte, le débat est bien trop élevé pour moi. J’ai mangé mes frites sans plus me soucier de leur cuisson.

Joëlle et Coudou nous ont fait découvrir les "incroyables" réellement très comestibles:

Nous avons goûté à celui du milieux: excellentissime !

http://www.auxmerveilleux.com/les-boutiques/

 

En bons touristes, nous nous sommes mis aussi à la Chicorée. 

 

Mais nous avons surtout visité les lieux.

 

LILLE

Pour Lille, nous nous sommes appuyés sur quelques pistes audio téléchargeables gratuitement qui nous ont permis de parcourir le vieux Lille avec quelques indications sur la vie des quartiers traversés. Pour tata Colette, c'est à télécharger ici:

http://www.zevisit.com/LIL/FR/Circuit/33-Audioguide-Lille-flanerie-dans-la-vieille-ville.html

 

Villeneuve d’Ascq

Quant à Villeneuve d’Ascq, c’était presque plus compliqué puisque la ville est née de la réunion de 3 autres : Ascq, Flers et Annapes.

Ville nouvelle, les quartiers sont conçus de manière à laisser entrer la nature dans la ville ou inversement. Enfin, ici , les piétons sont rois : il est possible de sillonner la ville sans avoir à croiser les voies de circulation grâce à des passerelles qui enjambent les principales artères. De sorte que la ville semble s’étendre sur plusieurs niveaux. Le sens de l’orientation est mis à rude épreuve et, finalement, on a plus l’impression de tourner en rond et de zigzager entre les parcs et les immeubles que d’avancer au plus court en suivante une ligne droite. Impossible donc, pour nous, de nous orienter. Le GPS garde toute son utilité, même à pied, même si de nombreux panneaux indicateurs jalonnent chaque parcours.

Bref, entre le logement d’Hélène et son université, il y a 2 km 5, qu’il est possible de parcourir en métro, à pied ou à vélo. Le temps de parcours est le même.

 

La résidence d'Hélène

Dans Villeneuve d’Ascq, quelques points forts :

 

-l’office du tourisme met à notre disposition des circuits pédestres ou vélo qui permettent de visiter les différents quartiers. Ils sont téléchargeables gratuitement ici:

 (https://www.villeneuvedascq.fr/balades_pedestres.html)

Le circuit de la cité scientifique permet de découvrir quelques sculptures.

Un circuit nature permet de découvrir une succession de parcs autour de plusieurs lacs et de traverser la ville tout en restant dans la nature.

On y accède, entre autres, au « lac du héron",

 

Lac de Villeneuve d'Ascq

 

 tout en passant devant le centre archéologique, le musée d’art moderne

(https://www.villeneuvedascq.fr/lam_musee_art_moderne_.html) et le château de Flers.

 

Château de Flers

 

L'office du tourisme a élu domicile dans le château. Ainsi, il est le lieu d’accueil de nombreuses expositions. C’est ici que nous nous sommes arrêtés afin de parcourir l’exposition :

« De femmes en femmes »

https://openagenda.com/ville-de-villeneuve-dascq/events/exposition-de-femmes-en-femmes-regards-sur-l-histoire-des-femmes-dans-le-nord-de-l-antiquite-a-nos-jours?oaq%5Bfrom%5D=2018-05-19&oaq%5Bto%5D=2018-05-19&lang=fr

Photo de l'exposition

 

-Il existe aussi le mémorial d’Ascq que nous n’avons pas pu visiter. Suite au massacre des habitants du village en 1944.

https://www.villeneuvedascq.fr/memorial_ascq_1944_.html

Lire le livre de Jacqueline Duhem: 

Le livre de Jacqueline Duhem

 

 https://www.amazon.fr/Ascq-1944-massacre-affaire-franco-allemande/dp/2919111159/ref=asap_bc?ie=UTF8

-la médiathèque, elle aussi sur 2 ou 3 niveaux avec des étages intermédiaires en quinconce, histoire, là aussi, de tourner en rond. Mais, très belle médiathèque, bien fournie et accueil extrêmement chaleureux à l’instar de toutes les médiathèques que nous fréquentons.

 

Aux alentours, nous avons visité la mine de Lewarde.

 

La mine de Lewarde
Bonne mine

Plus qu'une mine, il s'agit du centre historique minier.  A voir absolument .

https://www.chm-lewarde.com/fr/

Partager cet article
Repost0
7 avril 2018 6 07 /04 /avril /2018 16:32

Maison entrée dans la famille en 1905:

-une cave, une cuisine, une chambre, un jardin avec un puits.

 

 

 

Ajout dans les années 1970/1980 d'une pièce au fond du jardin, surnommée, la "pièce du fond"

Maison agrandie par Marcelle dans les années 1990.

Ajout d'un salon double:

Qui donne sur une terrasse:

 

 

https://www.destination-vendeegrandlittoral.com/se-divertir/on-part-balade/a-pied/#1521845153008-307320f5-7252

Quelques photos:

 

Les marais:

Une plage: pointe du Payré

Le port:

 

 

A partir du port, promenades sur les dunes jusqu'à Saint Vincent sur Jard et la maison de Clémenceau.

https://www.destination-vendeegrandlittoral.com/se-divertir/on-part-balade/a-pied/#1521845661561-d8fc2b93-240a

 

Et encore un peu plus loin, sur la plage de Longeville:

là où André a assassiné Saturnin....(lire l'histoire en cliquant  ICI )

là où s'est échouée la goélette "Les Trois cousines" (lire l'histoire en cliquant  ICI )

là où le premier "BALLET" est venu s'installé après avoir quitté la Creuse (Pour un peu de généalogie, il faut cliquer ICI)

là où les enfants ont fait leurs premiers pâtés de sable.

Là où ils ont appris à plonger dans les vagues:

 

.....des km de sable fin face aux vagues...

 

 

......Voilà quoi....

Partager cet article
Repost0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 17:53

Place aux photos, c'est ce qu'il y a de plus beau.

Le Honeck

 

La titevadrouille sur la route des crêtes en février 2017 ( Gérardmer)
La titevadrouille sur la route des crêtes en février 2017 ( Gérardmer)
La titevadrouille sur la route des crêtes en février 2017 ( Gérardmer)
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 10:55

Cette fois-ci, le calendrier scolaire nous a permis de nous retrouver à 4, Didier, Louis, Hélène et moi.

Pendant ce temps, Mélissa effectuait un stage d'observation dans une clinique du val d'Oise, à 10 minutes de chez ses grands-parents. Et heureusement. Elle a ainsi pu être accompagnée lors des trajets quotidiens puisque mes parents ont fait taxi. Et puis, elle était entre de bonnes mains pour se ressourcer un peu avant l'épreuve suivante. 

Quant à nous, nous avons soufflé et pris une bonne respiration avant d'attaquer la suite du parcours. ( D'ailleurs, le gros de la suite se déroulera le 3 novembre à l'hôpital Cochin. Mélissa devrait en ressortir le samedi 5. Il reste à Didier quelques RTT à prendre; nous allons parvenir à nous organiser.)

 

Donc, à 4, nous sommes allés nous oxygéner dans les Vosges, à Gérardmer.

Au programme: visites d'une brasserie, d'une ferme reconvertie dans la culture des plantes aromatiques (hum....les tisanes...), confiserie, usine de textile mais surtout, promenades en sous-bois, autour des lacs, au bord des cascades, près des torrents et en montagne.

Parce que, dans ce coin là des Vosges, il y a tout ce qu'il faut.

Je place donc sur ce blog mes plus belles photos, pour le plaisir des yeux.

 

Bises à tous 

 

Corinne et CIE

Torrent vers les Hauts-rupts ( ou les bas-rupts, je ne sais plus)

Torrent vers les Hauts-rupts ( ou les bas-rupts, je ne sais plus)

Lac de Lispach entre La Bresse et Longemer

Lac de Lispach entre La Bresse et Longemer

Lac de Longemer

Lac de Longemer

Autour du mont Honeck
Autour du mont Honeck
Autour du mont Honeck
Autour du mont Honeck

Autour du mont Honeck

Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 18:45

Encore une fois, le mauvais temps était avec nous.

Calendrier scolaire oblige, seule Hélène a pu partir avec nous.

Nous avons pris la destination de l'Alsace, où nous avons logé à l'hôtel des remparts à Kaysersberg.

Notre plus gros problème a été de nous restaurer: les restaurants sont chers et le pique nique par ce froid était très inconfortable. Nous avons amélioré le quotidien en achetant une bouilloire ce qui nous a permis de nous réchauffer à coup de tisanes ou cafés.

Le second problème a été de nous habiller....sans bonnet et sans écharpe, c'était difficile de tenir longtemps dehors: il y avait beaucoup de vent;

Nous avons donc opté pour des sorties culturelles à la place de nos randos habituelles.

Mémorial du Linge ( guerre de 14), camp de Strufhoff ( seconde guerre mondiale), musée des métiers du bois, les centres historiques des villes de Kaysersberg, Turkheim, Ribeauvillé et Colmar.

Nous sommes restés 4 jours. Jeudi, le dernier jour, nous avons pu faire une balade nature de deux heures sans une goutte de pluie et sans vent. Nous en avons profité pour admirer le paysage.

Là-bas, tout est beau: les maisons, les rues, les paysages, les routes, les villes, les villages. Même par mauvais temps, c'est vraiment très beau.

Il ne nous reste plus qu à y retourner sous le soleil.

Maintenant, place aux photos.

La Tite Vadrouille en Alsace
La Tite Vadrouille en Alsace
La Tite Vadrouille en Alsace
La Tite Vadrouille en Alsace
Partager cet article
Repost0
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 15:03

Didier, Hélène et moi revenons d'une vadrouille à Valloire, dans la Vallée de la Maurienne, dans les Alpes, département de la Savoie.

Nous n'avons pas réussi à faire coïncider les emplois du temps de Mélissa et Louis avec les nôtres. Louis n'était plus en vacances depuis déjà 15 jours et Mélissa devait reprendre les cours après une semaine de congés.

Je dis "devait" car elle est tombée malade et a passé la semaine entre son lit et le cabinet du médecin. Visiblement, elle en a bavé. Elle commence à aller mieux et reprend un peu de couleurs et de forces. Mais, demain, elle ne sera toujours en état pour reprendre les cours, prendre le train, aller jusqu'à Paris.....c'est mission impossible.

Bref, Didier, Hélène et moi sommes donc encore une fois partis vadrouiller à 3.

3 au lieu de 5, c' est pas tout à fait la même chose.

La vieille du départ, vendredi soir, j'ai cuisiné 4 plats que j'ai congelés. Samedi midi, au moment du départ, nous les avons mis dans la glacière. Au final, je n'ai pas eu à faire à manger là-bas. Le midi, nous pique-niquions, et le soir, nous mangions les platsque j'avais préparés.

Facile !

Pas une lessive, pas de cuisine, pas de travail, pas de dossiers, pas de corrections, rien de tout cela : des vraies vacances.

Nous en avons profité pour nous promener à pieds, à ski, en raquettes, en forêt, le long des torrents, en altitude.

Nous avons levé l'ancre et repris la direction de St Michel sur Orge vendredi à 17h. Je passe sur les conditions du trajet: de la pluie non-stop, aucune visibilité, du monde. Plus de 7 h à suivre les deux feux rouges du véhicule qui nous précède, lui-même suivant celui qui le précède et ainsi de suite jusqu'à la barrière de péage de l'autoroute A6. M'enfin, en alternant régulièrement les conducteurs, ça se fait.

Samedi, les vacances étaient bel et bien terminées: vider la voiture, vider les valises, laver les vêtements de la semaine, plier, ranger,refaire le plein du frigo.

Aujourd'hui, on se prépare à affronter la "course contre la montre" qui démarrera dès demain, 6h15. Je m’y prépare comme à une compétition: j'ai cuisiné des plats à l' avance, fait les papiers, fait tourner les dernières machines, préparé mes vêtements.De son côté, Didier a réparé et remis à jour tous les appareils électroniques qui manifestaient des signes de fatigue ( ampli, PC de mélissa, téléphone d'Hélène qui n' a pas supporté de tomber dans la neige...). Hélène a mis la touche finale à ses révisions de cours.

Tout est prêt à fonctionner de nouveau. N'y a plus qu'à tenir le rythme jusqu’au week-end prochain.

Et pour garder le mental, un petit diaporama des plus belles photos de cette semaine de tranquillité.

Bises

PS: J'ai fêté mes 50 ans, Didier ses 54.

Cette fois-ci, c'est certain, j'ai plus d'années derrière moi que devant. Et, cette fois-ci, cela n'est pas dû à un injuste carcinome, arbitraire voleur de temps et d'énergie. C'est simplement normal, juste comme tout le monde et, vu comme ça, c'est vraiment chouette de valider ce demi siècle. Enfin, je suis sereine...

C'est confortable d'avoir le temps de se voir vieillir.

C'est un luxe et je le savoure.

La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
La toute petite vardouille à Valloire
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 19:59

Il est grand temps que j'écrive qqc sur ce blog, avant que la pub ne l'envahisse.

Voilà qui m'obligera à donner des nouvelles et de trouver qqs photos pour illustrer tout cela.

Catastrophe, nous sommes le 13 février et je n'ai tjs rien écrit....la pub va me manger...

En attendant, au moindre temps libre, je cours après le frère de mon ancêtre qui est décédé durant la guerre de 1870 à Orléans.....Si nous visitons Orléans à l'occasion, au moins j'aurai des photos à mettre.

20 février, et toujours pas mis de photos...

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 21:31

Octobre 2015

Hélène, Didier et moi sommes allés passer 5 jours en Italie, à Naples.

La Titevadrouille en Italie.

Didier avait réservé une chambre dans un B and B situé au coeur de Naples, via Médina, à côté du port, à deux pas du métro, aux pieds des rues et des quartiers à ne pas manquer.

La Titevadrouille en Italie.

Le propriétaire du B and B a orienté notre visite. Il nous a conseillés d'aller découvrir la Via Toledo (rue commerçante en partie piétonne), la rue historique dans laquelle les artisans confectionnent crèches et santons, le quartier espagnol dont l'enchevêtrement de ruelles et d'escaliers pavés sur plusieurs niveaux nous a entraînés jusqu'aux hauteurs de Naples.

Tous les soirs, malgré la pluie, nous avons sillonné les ruelles bondées dans lesquelles se croisent piétons, voitures, scooters, le tout dans un environnement sonore où se mêlent cris, musiques et klaxons. De quoi nous désorienter totalement.

J'ai adoré, surtout le quartier espagnol. Un véritable labyrinthe.

Nous avons mangé dans deux petits restaurants de ce quartier, derrière le funiculaire ( le "capri" et "le bohémien". C'était bon, agréable, chaleureux, pas très cher ( moins qu'en France).....Ce ne sont pas de grands restaurants, plutôt populaires, très petits, on y est serrés, mais on peut y manger correctement pour moins de 10 euros. C'est bien mieux que de pique-niquer sous le parapluie ( ce qu'on a fait tous les midis) et c'est vraiment très bon.J'y retournerais bien.

Malgré l'agitation et le bruit incessant, la B and B était calme et bien insonorisé. De quoi recharger les batteries pour le lendemain: c'est qu'on fatigue, on ne rajeunit pas.

Nous avons passé une seule journée à Naples même lors de laquelle nous avons visité le musée archéologique national.

La Titevadrouille en Italie.

Le premier jour nous avons visité Pompéi. La baie de Naples, jusqu'à Sorrento est desservie par la Ligne de train "circumvesuviano". Les transports en commun sont moins chers qu'en France. Nous avons tout fait en transport en commun: le métro et le train ont mauvaise réputation. Pourtant, en habitués des soucis de train de banlieue en région parisienne, nous avons trouvé les transports en commun plus que convenables. Une voiture , dans Naples, c'est suicidaire. Et pour visiter la baie de Naples, le "circumvesuviano" est amplement suffisant. Les tickets sont cumulables avec le métro, le tramway, le funiculaire et les bus. Bref, c'est bien fait.

Il a plu toute la journée sur Naples, un déluge, mais à Pompéi, nous avons pu rester au sec.

En photo, ça ne rend vraiment pas. Des ruines, des pans de murs.....ça ne parait pas extraordinaire. Mais lorsqu'on déambule au milieu de la ville, pas de doute, c'est émouvant.

Nous avions pris des audio-guides.( ou "Idiots guides" comme dit papou...mais pour nous, c'est indispensable, sinon, on ne comprend rien...)

La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.

Deux jours plus tard, nous avons visité Herculanum le matin et le centre audio-visuel dans lequel l'histoire de cette ville est retracée.

Pompéi permet d'appréhender la ville romaine dans toute son ampleur, son effervescence avec ses forums, arênes, thermes. Au contraire, Herculanum nous a permis d'imaginer la vie des romains dans leur quotidien et leur intimité.

Les deux visites se complètent.

La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.

Nous sommes allés visiter Sorrento. C'est propre, riche, garni d'hôtels de luxe.

C'est la ville des agrumes.

C'est beau.

C'est très agréable.

La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.

Nous avons passé notre dernière journée sur l'île d'Ischia.

La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.
La Titevadrouille en Italie.

La "cate postale" touche à sa fin.

Alors, bises à tous.

Portez vous bien.

Corinne et cie.

Partager cet article
Repost0